Partagez

Parler du futur et d’argent avec des parents âgés n’est jamais facile. Pourtant, il est important de le faire, car les conséquences pourraient être importantes, tant pour votre parent âgé que pour vous. Vous pouvez alors vous poser ces questions : comment rendre cette discussion naturelle ? Comment faciliter le dialogue ?

Dans cet article Finense vous donne 5 raisons pour vous inciter à initier le dialogue avec vos parents âgés sur les questions d’argent. 

1. Préparer votre avenir

Chez Finense, des utilisateurs nous rapportent régulièrement leur expérience personnelle. Des personnes se retrouvent aidant d’un parent suite à des problèmes de santé ou le décès d’un proche, et cette situation, le plus souvent non préparée, est complexe pour tous. Se pose alors la question de savoir si ce proche aidé est encore en capacité de gérer son budget correctement, ou bien s’il faut l’accompagner ou envisager une mesure de protection.

Entamer cette conversation à ce moment est très compliqué car vous ferez face à beaucoup d’autres sujets, tels que la santé, trouver une aide à domicile, adapter le logement, vous organiser dans votre emploi du temps professionnel et / ou personnel pour aider votre parent, etc.

Bien sûr, la première conversation pourrait vous sembler difficile, mais rassurez-vous : c’est la même chose pour votre parent. Le plus difficile reste de surmonter cette appréhension et de se lancer. 

Gardez en tête qu’à partir du moment où vous ferez comprendre à vos parents que vous souhaitez leur parler de la gestion de leur argent plus dans leur propre intérêt que dans le vôtre, parce que vous vous souciez d’eux et de leur bien-être, ils seront compréhensifs et ne s’énerveront pas. Ils pourraient se montrer tout de même réticents au début, mais ils finiront par s’ouvrir à vous et par alimenter la conversation. 

2. Prévenir des potentielles difficultés à gérer les comptes bancaires 

En matière de gestion de l’argent, vous vous demandez très certainement si avoir cette discussion avec vos parents est vraiment nécessaire et s’il sera utile de leur proposer votre aide. Au final, peut-être allez-vous simplement les brusquer en leur parlant d’une démarche dont ils ne ressentent nullement le besoin ?

Mais malheureusement, avec l’âge, la capacité à bien gérer l’argent diminue très vite et les dépenses liées au vieillissement augmentent. Ont-ils suffisamment épargné ? Dépensent-ils leur argent correctement ? Font-ils des achats excessifs ?  Ils n’ont peut-être tout simplement pas encore conscience de ce besoin d’accompagnement futur. C’est à vous de les faire réaliser cela. Il est donc tout à fait naturel que vous ayez besoin de savoir dans quel état se trouvent les comptes bancaires de vos parents afin de les aider dans ces moments de vie compliqués.

Il est aussi probable que vos parents se tournent d’eux-mêmes vers vous s’ils sentent que leur vigilance s’amoindrit et qu’ils ont besoin d’un soutien dans la gestion de leur argent. Veillez tout de même à bien vous préparer psychologiquement (et financièrement si nécessaire) afin de pouvoir assumer ces nouvelles responsabilités. L’anticipation est le meilleur moyen de vous assurer que les choses se déroulent le mieux possible, et ce à fortiori sur le long terme.

Avant toute chose, vous pouvez, d’une part, prendre le temps de rencontrer les professionnels qui s’occupent des données administratives de vos parents (banquier, conseiller financier, notaire, assureur) et, d’autre part, commencer à centraliser les informations sur les comptes bancaires et le patrimoine. Il s’agit de commencer à superviser et à protéger sans interventionnisme brutal en laissant vos parents au centre. Les solutions développées par Finense sont idéales pour cela.

Footer finense

3. Faire les démarches juridiques et administratives 

Il est également fort probable que vos parents ne soient pas en possession de certains documents juridiques importants. Par exemple, les clauses bénéficiaires de certains contrats. 

En effet, même s’ils détiennent des assurances vie, gardez à l’esprit qu’ils ne se souviennent plus peut-être des éléments importants de la clause bénéficiaire, surtout s’ils ont plusieurs contrats. Ont-ils fait un testament ou bien rédigé des directives anticipées ? Ce n’est pas chose aisée que de parler de ces sujets, mais il est très important d’en discuter afin de ne pas être pris au dépourvu et de savoir quoi faire le moment venu.

4. Prévenir les fraudes et les arnaques : 

Les personnes âgées ont tendance à être plus vulnérables aux fraudes et aux arnaques. De fait, elles sont plus enclines à être victime d’abus de faiblesse en tout genre (arnaques en ligne, démarchage à domicile ou téléphonique par exemple). C’est pour cette raison qu’il est important de parler d’argent avec vos parents âgés, afin de les aider à se protéger contre ces menaces. Car on le sait, prévenir vaut mieux que guérir.

Grâce à des outils comme Finense, il est possible pour vous de garder un œil sur toutes les dépenses de vos parents âgés, notamment avec une centralisation de tous les comptes, un contrôle en temps réel de toutes les dépenses par cartes bancaires, ainsi qu’une réception d’alertes automatiques. La prévention est ainsi totale car vous évitez au maximum les risques d’arnaque et d’abus de faiblesse sur vos parents âgés. Bien sûr, la communication est une fois de plus la clé de voûte d’une bonne prévention contre ces arnaques.

5. Planifier les soins de santé et d’aide :

Dans l’éventualité où vos parents âgés auraient malheureusement besoin de soins de santé coûteux, il est important pour vous de discuter aussi avec eux de toutes leurs options de financement, afin de savoir comment tous vous y préparer. Cette discussion vous permettra également de savoir comment ils souhaitent que leurs comptes bancaires (ou même leur maison et tous leurs biens) soient gérés pendant qu’ils sont hospitalisés ou bien lorsqu’ils ne seront plus en capacité de prendre soin d’eux-même plus tard. 

De même, il est important de penser au futur de vos parents d’un point de vue logement et mode de vie. Faut-il plutôt envisager de faire appel à une aide à domicile et/ou à un auxiliaire de vie ? Peut-être faudrait-il plutôt privilégier un Ehpad, ou encore une résidence autonomie ? Toutes ces options, quelles qu’elles soient, sont toutes assez onéreuses et nécessitent un réel budget et une réelle prise en charge en amont.

Ainsi, parler d’argent avec vos parents âgés vous fera certainement prendre les meilleures décisions, ou du moins celles qui correspondent le plus à vos parents et à leurs envies. Retenez qu’avant toute chose, il faut bien entendu qu’ils soient le plus en accord possible avec tout cela. 

Si vous ne savez pas comment lancer la discussion, rendez-vous sur notre article : Oser parler d’argent avec ses parents âgés : 5 idées pour lancer la discussion.

Et lorsque vous aurez réussi à aborder le sujet, nous vous proposons dans cet article nos conseils pour mener une bonne discussion sur l’argent avec vos parents âgés.